Historique

Les origines

C’est à la fin des années 1950 qu’un légionnaire de la seconde guerre mondiale, Tom Doucet, a l’idée de former une unité de cadets de l’air à Knowlton. Plus tard, cette idée s’est imposée au sein de la filiale Knowlton branche 23 de la légion royale canadienne. C’est ainsi que durant l’année 1962, l’Escadron 725 Knowlton-Brome fut formé.

Le tout c’est fait avec l’aide de la filiale 99 de la légion de Cowansville et de la filiale 77 de Waterloo. Les filiales de Sutton et Granby ont également contribué au recrutement et au transport des cadets. L’escadron était commandé par le flight lieutenant (équivalent de capitaine) Léo D. Corcoran, un vétéran de la seconde guerre mondiale. Il occupa ce poste juste qu’en 1974. Son équipe était formée de l’adjudant et instructeur Jerry Jackson qui était secondé par son fils John, de l’officier d’approvisionnement et instructeur Walter Hugues et des instructeurs civil Ross K. Ladd et Tait Hauver.

Années 70

Lorsque l’on commença à parler de construire la polyvalente Massey-Vanier à Cowansville, on ne tarda pas considérer que cette école pourrait servir de lieu de rassemblement pour les cadets. Ross K. Ladd et Jerry Jackson entreprirent alors des négociations avec la commission scolaire régionale du district de Bedford et la direction de la polyvalente, secteur anglophone. Il faut également mentionner l’aide de Richard Staples, qui a fait pression pour que les cadets puissent entrer dans l’école. Par la suite, le capitaine Léo Corcoran et John Syberg ont continué les pourparlers. C’est finalement en 1970 que l’escadron déménage à la polyvalente, pour prendre son nom actuel : Escadron 725 Massey-Vanier.

725-vieux

Dans les années 70, le programme des cadets est tellement populaire que la polyvalente Massey-Vanier (secteur anglophone) décide d’inclure directement les activités de l’Escadron 725 dans la formation parascolaire lors de la 8e période. Puis vers la fin des années 70, l’escadron devient totalement indépendant en tenant sa soirée d’instruction pour le jeudi soir, permettant au même moment d’accueillir de nouveaux cadets.
Suite au départ du capitaine Léo D. Corcoran à titre de commandant (juin 1974), le capitaine Gilbert Shaw prit la relève jusqu’en septembre 1979. Puis, le Major Tait Hauver prit les commandes de l’escadron. Ce dernier a permis à plusieurs cadets de participer à plusieurs camps d’été tels que leadership, bourse de pilotage planeur et bourse de pilotage d’avion. Lors de son commandement, l’effectif de l’escadron comptait plus de 85 cadets. Le major Hauver commandait une équipe de 3 officiers dont l’instructeur civil Robert Paquette, l’élève officier Brian Sorel et le Major John A. Crossfield.

725-vert

Années 80

Le major Tait Hauver a commandé l’escadron jusqu’en 1985, lorsque celui-ci est atterré par la maladie. Deux des membres du personnel (Major Crossfield et l’élève officier Sorel) quittent l’unité et le nombre de cadet dégringole, la majorité de ceux-ci sont anglophones. L’approvisionnement est presque vide.

Puis c’est à ce moment que l’instructeur civil Robert Paquette est sollicité pour diriger l’escadron accompagné d’un Padre, le révérend Stuart Clarke. Pour faire du recrutement, indispensable à l’unité, M. Paquette, policier de métier, va jusqu’à faire des auto-patrouilles dans les parcs pour solliciter les jeunes dans le but de les inviter à s’inscrire. Malgré toutes les embûches, une quarantaine de cadets composent la parade finale de mai 1986.
Quand M. Paquette obtient son premier mandat officiel de commandant en 1987, l’unité change du tout au tout. Il s’assure de faire équipe avec des gens qui désirent s’impliquer et qui veulent garder les jeunes au centre de leur intérêt. Dans les meilleures années de l’escadron, il y a jusqu’à 125 cadets sur parade finale. Dans l’équipe du commandant Paquette,on retrouve les noms suivants : capitaine Oréent Desrosiers, le capitaine France Ouellette, le capitaine Denys Gosselin, le capitaine Kevin Bennett (premier commandant de l’escadron à avoir progressé d’abord comme cadet à l’escadron 725), le lieutenant Donald Craig, le sous-lieutenant Gilbert Voyer, l’élève-officier Marcel Mérineau et plusieurs autres.

Robert Paquette a occupé le poste de commandant de 1987 à 1990, puis de 1993 à 1995. Il s’est retiré au grade de Major. Ce sont les capitaines France Ouellette et Oréent Desrosiers qui ont occupé le poste de commandant entre 1990 et 1993.

Années 90

Le capitaine Kevin D Bennett prend les commandes de l’escadron 725 pour la première fois en 1995. Son équipe est composée du Lieutenant Martin Poulin, le lieutenant Andrew Cooke, le sous-lieutenant Sabrina Canestrari, l’élève officier Marcel Mérineau et l’élève officier Manon Rondeau. S’ajoute également plusieurs instructeurs civils dont David Inkel, Ted Harris et autres. Le commandement du capitaine Bennett permet à l’escadron de s’illustrer au provincial dans plusieurs domaines tels que : sport, musique, art oratoire, etc.

Au terme du premier mandat du capitaine Bennett qui se termine en 1999, c’est le lieutenant Martin Poulin qui agit à titre de commandant, puis, celui-ci doit quitter son poste puisqu’il a obtenu une promotion à son emploi civil qui l’oblige à s’éloigner de la région.

725-bleu-fr

Années 2000

C’est alors que le capitaine Bennett revient en 2000 pour un 2e mandat au poste de commandant. Son équipe est renouvelée d’officiers qui sont issus du programme de formation de l’École Régionale des Instructeurs de Cadets. Le personnel officier déploie alors beaucoup d’efforts pour rendre le contexte d’instruction beaucoup plus interactif et stimulant. On compte maintenant 75 cadets sur parade! Dans l’équipe du capitaine Bennett, on retrouve le capitaine Denys Gosselin, le lieutenant Benoit Tremblay, le lieutenant Josyanne Fontaine, le sous-lieutenant Mario Desranleau, les instructeurs civils Isabelle, Manon et Chantale Deshaies et Marc Champoux.

Le capitaine Bennett termine son 2e mandat en 2004, puis c’est le capitaine Denys Gosselin qui prend la relève. Son équipe est sensiblement formée des mêmes officiers et s’ajoutent le lieutenant Kevin Harris et le lieutenant Patrick Tousignant.

L’escadron subi en 2006 les dommages collatéraux d’un texte d’opinions d’un lecteur du Journal Le Devoir qui dépeint le programme des cadets comme une organisation militaire qui endoctrine les jeunes cadets comme des enfants soldats… Ce qui a un impact direct (comme partout au Québec) sur l’effectif de l’escadron. Le nombre de cadets est en baisse, mais le capitaine Gosselin et son équipe parviennent à toujours conserver le nombre de cadets suffisent pour être viable.

Le capitaine Gosselin complète son mandat de 3 ans et doit quitter en 2007 pour cause de santé. Le capitaine Bennett revient alors prendre le commandement pour une année de transition ouvrant le poste au capitaine Mario Desranleau. Celui-ci complète 2 années dans ce poste, mais doit quitter en février 2011 puisque son emploi civil lui incombe de plus grandes responsabilités.

Les changements occasionnés par l’instabilité dans l’équipe du personnel entre 2007 et février 2010 ont un impact encore une fois sur le nombre de cadets présents. Le capitaine Benoit Tremblay est mandaté par l’URSC pour prendre le commandement de l’escadron 725. Le mandat qui lui est confié est clair : augmenter l’effectif de cadets, ramener une structure viable et recruter du personnel officier.

725-bleu-en

En mai 2013, 45 cadets composent l’escadron. L’équipe du capitaine Tremblay est composée de 8 membres du personnel dont 2 en service volontaire. L’escadron est fort et structuré et les cadets ont un immense sentiment d’appartenance. Nous sommes maintenant prêts à accueillir de nouveaux cadets!

Les commandants

1962-1974 : Capt Léo D. Corcorand, CD
1974-1979 : Capt Gilbert Shaw, CD
1979-1985 : Major Tait Hauver, CD
1985-1990 : Capitaine Robert Paquette
1990-1993 : Capitaine France Ouellette et Oréent Desrosiers, CD
1993-1995 : Major Robert Paquette
1995-1999 : Capitaine Kevin D Bennett
1999-2000 : Lieutenant Martin Poulin
2000-2004 : Capitaine Kevin D Bennett, CD
2004-2007 : Capitaine Denys Gosselin, CD
2007-2008 : Capitaine Kevin D Bennett, CD
2008-2010 : Capitaine Mario Desranleau
2010-2016 : Capitaine JF Benoit Tremblay, CD
2016- …     : Lieutenant de vaisseau Maxime Boulay

Les filles de l’Escadron 725

La première cadette à se mériter le poste de cadet-commandant fut l’adjudant 1ere classe Carole Mallette en 1987 soit plus de 12 ans après que les filles aient eu officiellement le «droit» de devenir cadettes de l’air.

Quant à elle, la capitaine France Ouellette est la première femme à commander le 725. Cette femme était infirmière à l’hôpital Brome-Missisquoi Perkins, où elle œuvre toujours. Après ces pionnières, l’escadron est toujours resté ouvert aux jeunes filles qui désiraient s’y joindre tant comme cadette que comme officier.

La bannière du 725

C’est en 1990 que l’unité se choisit une bannière. Elle est constituée d’un goéland perché sur une pierre sur les rives du lac Davignon. Dans le fond, on peut voir des montagnes (mont Brome) puis le ciel bleu (qui représente l’aviation). Elle a été dessinée par le cadet Guillaume Rousseau ayant remporté le concours sous le commandement du Major Paquette.

logo guillaume-rousseau-banniere

Quelques photos

crossfield

france-ouellette

Mme France Ouellette alors second lieutenant qui deviendra la première femme commandant de l’escadron 725 Massey-Vanier en 1990

paquette

M. Robert Paquette, qui sera le commandant de 1985 à 1990 et de 1993 à 1995

1997-equipe-bennett

Des membres de l’équipe du Capt Bennett en 1997

passation-paquette-desrosiers
Passation de Commandant entre le Capt Paquette (à droite) et le Capt Desrosiers (à gauche)

stuart-clarke
Le révérend Stuart Clarke
Il a participé à remettre sur pieds l’Escadron 725 dans les années 80. Un trophée a été nommé en son nom :

Le trophée en l’honneur du révérend Stuart Clarke, remis à un cadet de niveau 3 et plus pour son implication communautaire

tait-hauver

Le Major Tait Hauver (photo 1992)

Le Major Hauver est décédé en 2013

mme-crossfield
Mme Geneviève Crossfield, conjointe du défunt Major Crossfiel qui remet le trophée du meilleur instructeur (en l’honneur du Major Crossfield) à l’adjudant 1 Manuel Coutu en 2012

escadou
La mascotte de l’escadron Escadou dans les années 90
Malheureusement, la mascotte est décédée vers la fin des années 90

corcoran

Parade finale (années 60)
Au centre à gauche, le Capt Léo D. Corcoran

2011-anciens-cmdts
Quelques commandants (photo 2011)
De gauche à droite : Capt Robert Paquette, Capt Oréent Desrosiers, Capt Kevin D Bennett, Capt Mario Desranleau et Capt JF B Tremblay)

capt-denys-gosselin

Capitaine Denys Gosselin, CD (extrème droite)
Commandant de 2004 à 2007

coin

Dans le cadre des festivités du 50e anniversaire, le Capt JF B Tremblay instaure en 2012 une nouvelle tradition à l’Escadron 725. L’écu commémoratif est remis aux anciens (cadets, bénévoles et officiers). Les cadets actuels de l’Escadron peuvent aussi l’obtenir lorsqu’ils ont complété 4 ans de service avec l’Escadron 725.
Les écus sont numérotés et remis par ordre d’ancienneté de fréquentation de l’escadron

  • 001 à 050 : les commandants et présidents
  • 051 à 069 : les anciens entre 1962 et 1969
  • 070 à 089 : les anciens entre 1970 et 1979
  • 090 à 109 : les anciens entre 1980 et 1989
  • 109 à – – – : Les anciens de 1990 à aujourd’hui.